Contenu du cours
Le concept d’encrassement
La naturopathie repose en grande partie sur le concept d’encrassement des humeurs, ces liquides du corps humain dans lesquels nagent nos cellules. C’est en identifiant les symptômes de cet encrassement que l’on pourra déterminer la cause et enfin la traiter. le principe même de la naturopathie. C’est donc la qualité de ces humeurs (sang, lymphe, cytoplasme) qui définit notre santé et notre vitalité. Il existe deux types de déchets récupérés par les humeurs : les substances cristalloïdes et les substances mucosiques. Chacune d’entre elles étant filtrée et évacuée par un ou des organes bien précis. On retrouve les substances cristalloïdes dans le corps sous forme de cristaux, d’où leurs noms. Ils se caractérisent par exemple par les petits grains de sables aux coins des yeux le matin ou encore cette sensation des articulations qui craquent au réveil. Les substances mucosiques se caractérisent par des déchets collants. On retrouve la bile sécrétée par le foie, les selles par les intestins, le mucus par les poumons et le sébum via les glandes sébacées par la peau. Un excès de production de chacun de ses déchets démontrent donc un déséquilibre des humeurs. (Toux grasse, acné, diarrhée…..) À noter que ces organes émonctoires communiquent entre eux tels des vases communicants et lorsque l’un est “saturé” et ne peut effectuer son rôle d’évacuation des déchets comme il le devrait, ce sont les autres qui prennent le relais. Attention à ce que tous les organes ne soient pas saturés… d’où l’importance d’être à l’écoute de son corps !
0/1
Le foie et les reins
0/2
Comprendre le corps humain
À propos de la leçon

OUVERTURE DES INSCRIPTIONS

L’appareil respiratoire est vital pour notre survie. Nous ne pouvons pas nous passer de respirer.

Il fonctionne donc en permanence, de façon consciente ou inconsciente ; mais nous pouvons contrôler notre respiration de façon volontaire dans certaines situations. Par exemple, dans un but d’apaisement lors d’une situation stressante.

Lorsque nous inspirons l’air, les poumons délivrent l’oxygène dans le sang ; lors de l’expiration, ils rejettent du dioxyde de carbone.

Fichiers de l’exercice
Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé
Participer à la discussion